Château de Selles-sur-Cher

Selles-sur-Cher (41 - Loir-et-Cher)

Bâti en bordure immédiate du Cher, le château de Selles trouve son origine au 10e siècle lorsqu'une première fortification y est érigée par le comte de Blois Thibaud de Champagne afin notamment de contrer les invasions vikings. Au 12e siècle, ce qui n'est qu'une simple motte féodale devient un château en pierre pour servir de résidence à Ginon de Mehun, seigneur de Selles. Cependant, quelques années plus tard, Richard Cœur de Lion profite de l'absence du maître des lieux, parti aux Croisades, pour démanteler le château. Reconstruit au début du 13e siècle sur les ordres de Robert de Courtenay, il passe quelques décennies plus tard à la famille de Châlons qui le conservera trois siècles durant. Philippe de Béthune, qui y opèrera des modifications majeures en prend possession en 1604. Il fait notamment construire les deux pavillons carrés ainsi que les pavillons dorés. En 1719, Anne Marie Louise de Béthune, sœur de la reine de Pologne Marie Casimire Louise de La Grange d'Arquien cède le château à Cardin Lebret, parlementaire d'Aix-en-Provence. Fortement détérioré par la Bande noire en 1813, le château est acquis à la fin du 19e siècle par la famille du Moulinet d'Hardemare qui y opérera des travaux de restauration. La famille le vend en 2002 à une société souhaitant transformer les lieux en hôtel de luxe. Ce projet ne voyant pas le jour, le château subit durant une dizaine d'années des dégradations et des pillages. Repris en 2012 par des passionnés, il est désormais ouvert à la visite tandis que les opérations de restauration se poursuivent afin de lui redonner son lustre d'antan.

Philippedebethune
Philippe de Béthune
(1565 - 1649)

 

Infos pratiques
 

  • Accès : le château de Selles est situé au cœur de la cité, en bordure du Cher. Quelques places de stationnement sont disponibles sur les quais, et le long du mur d'enceinte du domaine. Il est également possible de se rendre au château par le train, la gare de Selles-sur-Cher, située sur la ligne Tours-Nevers étant située sur la rive droite du Cher, à quelques centaines de mètres.

  • Organisation de la visite : le château est en visite libre avec prêt d'un classeur de plusieurs pages retraçant de manière très détaillée l'histoire des lieux. Une possibilité de visite en 3D permet également de visualiser le château tel qu'il était à son apogée. Le site internet du château permet également de réserver à l'avance sa visite. Les photos sont autorisées durant la visite.
     

www.chateau-selles-sur-cher.com 
Picto2 fb chateaudeselles
Twitter2 chateaudeselles
Insta3 chateaudeselles

 


Ma visite du château
 

Depuis les rues de Selles, on franchit un premier portail afin d'entrer dans l'avant-cour du château. On découvre alors, protégés par des douves, les éléments du 17e siècle avec à droite le pavillon Béthune et à gauche le pavillon Sully. Dans la continuité du pont franchissant les douves, la porte centrale donne accès à la cour d'honneur, jadis pavée de grès de Fontainebleau. De l'autre côté de la cour, sur la partie médiévale du domaine appelée aussi château des Intendants, un châtelet d'entrée lui aussi protégé par des douves ouvre vers l'ouest.

Sel01

Sel02

Sel03

Sel04

La visite des intérieurs commence dans le pavillon Béthune. Au sous-sol, la cuisine des Moulinet d'Hardemare fut utilisée jusqu'au milieu des années 1980. Un passe-plat ingénieux permet de communiquer avec la grande cuisine du 17e siècle, située au rez-de-chaussée et dominée par une cheminée monumentale.

Sel05

Sel06

Sel07

Sel08

Communiquant directement avec le couloir d'entrée et la grande cuisine, la salle à manger est aménagée au 19e siècle par les Moulinet d'Hardemare, qui doublent notamment les fenêtres afin de maintenir un confort thermique. Une sorte d'ancêtre du double vitrage...

Sel09

Sel10

Sel11

À l'étage, la chambre de la reine évoque les séjours que la reine de Pologne, sœur de la propriétaire des lieux effectua ici après la mort de son époux en 1696. Elle est ornée d'une remarquable cheminée marquée des monogrammes de Philippe de Béthune.

Sel12

Sel13

Sel14

Un petit vestibule donne ensuite accès à l'une des pièces les plus remarquables du château, le grand salon du 19e siècle. Ses murs sont couverts d'un papier gaufré imitant le cuir de Cordoue, et la cheminée trônant au milieu de la pièce porte les armes des Moulinet d'Hardemare. Le salon communique avec un cabinet de travail, qui était, avant les restaurations du 19e siècle, partie intégrante du salon d'apparat.

Sel15

Sel16

Sel17

Sel18

Sel19

Sel20

Après avoir traversé la cour d'honneur, la visite se poursuit par la partie médiévale du château, appelée aussi château des Intendants. On y retrouve notamment les fameux pavillons dorés, dont le nom évoque les cheminées dorées qui s'y trouvent ainsi que les majestueuses fresques aujourd'hui masquées par du papier-peint et de l'enduit. Un vaste chantier de restauration des lieux est programmé pour les années à venir.

Sel21

Sel22

Sel23

Sel24

Sel25

Sel26

Sel27


Mes impressions de visite :  ****

Autant vous prévenir tout de suite, ne vous attendez pas, en franchissant les portes de ce château, à une visite telle que vous pourriez effectuer dans les grosses structures du Val de Loire. Et pour cause, ce joyau est en pleine renaissance, grâce à de réels passionnés. Et il revient de loin, comme en témoignent certaines salles que l'on peut visiter, notamment dans la partie la plus ancienne du château, malgré qu'elles n'aient pas encore été restaurées. Et c'est là un gros point fort de Selles-sur-Cher, le fait de pouvoir tout visiter ou presque, des salles magnifiquement restituées jusqu'à celles qui attendent de l'être. Dès lors, on ne peut qu'être admiratif du travail effectué et également satisfait de participer, même modestement grâce à son ticket d'entrée, à la renaissance de ce lieu. Et le potentiel des lieux est tel que ce château pourra devenir, au fil du temps et des restaurations, un lieu incontournable de visite dans la région. Raison de plus pour ne pas se priver d'un détour par Selles...

Visite effectuée en mai 2016

Vous avez déjà visité ce château ?
N'hésitez pas à donner vos impressions en ajoutant un commentaire ci-dessous !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.