Château de Syam

Syam (39 - Jura)

Une villa palladienne en plein cœur du Jura, il y a de quoi être surpris ! En effet, que vient faire une demeure typiquement vénitienne dans la haute vallée de l'Ain ? L'histoire du château de Syam remonte au début du 19e siècle, sous l'impulsion de Jean-Emmanuel Jobez. Patron des forges de Syam, maire de Morez et député du Jura, Jobez est également un amoureux de la culture italienne. Aussi, lorsqu'il décide la construction d'une nouvelle maison de maître à proximité de ses forges, il s'inspire des réalisations Renaissance du grand architecte vénitien Andrea Palladio. La construction de cette demeure revient à l'architecte Champonnois l'Aîné, qui la conçoit sous la forme d'un carré parfait au milieu duquel émerge une rotonde servant de puits de lumière à la pièce centrale de la villa. Lorsque Jean-Emmanuel Jobez meurt en 1828, c'est son fils Alphonse qui poursuit les travaux jusqu'à leur achèvement dans les années 1840. Passée à la famille du président Sadi Carnot à la fin du 19e siècle, elle est vendue en 2001 à un couple de Jurassiens passionnés par les lieux, et qui ont entrepris sa mise en valeur.

Jobez

Jean-Emmanuel Jobez
(1775 - 1828)

 

Infos pratiques
 

  • Accès : le château est situé à la sortie du village de Syam en direction de Champagnole. Un petit parc de stationnement est aménagé sous les arbres après avoir franchi les grilles du domaine.

  • Organisation de la visite : les propriétaires des lieux organisent eux-mêmes, et de manière passionnée les visites guidées. Si vous arrivez alors qu'une visite a déjà débuté, pas de panique, un audioguide sera mis à votre disposition afin d'en savoir plus sur les pièces que vous auriez loupé. Durant la visite, les photos sont autorisées, sans flash.

  • Le petit plus : vous rêvez de dormir dans les chambres de George Sand ou Sadi Carnot ? Le château de Syam propose, de mai à septembre, différentes formules de chambres d'hôtes...


www.chateaudesyam.fr
Picto2 fb La-Villa-Palladienne

 


Ma visite du château
 

Entouré de montagnes, le domaine se laisse découvrir par une allée bordée d'arbres, qui n'offre une vue globale sur le château de Syam qu'au dernier moment. Première surprise, l'entrée principale de cette demeure aux proportions parfaitement carrées est orientée plein sud, et non axée sur les perspectives du parc. Histoire de rappeler la rudesse du climat de cette région...

Sya01

Sya02

La visite du rez-de-chaussée débute par la chambre de Monseigneur, où trône un magnifique lit à la polonaise. Cette pièce abrite également un piano Érard, sur lequel aurait joué Frédéric Chopin lors d'un séjour à Syam. Puis se dévoilent toute une série de pièces en enfilade, avec tout d'abord le petit salon des dames et ses fauteuils Louis XVI, qui fait office de transition avec la petite bibliothèque et la salle de billard. Ces deux pièces sont ornées d'un papier peint en grisaille racontant l'histoire de Psyché et Cupidon. D'origine, il n'a pas subi les ravages du temps et de la longue inoccupation des lieux, grâce à l'ingénieux système d'aération du château qui a permis, de tous temps, une ventilation permanente empêchant sa dégradation.

Sya03

Sya04

Sya05

Sya06

Sya07

Sya08

Sya09

L'aile nord de la villa est occupé par le salon, largement ouvert sur la salle de billard, puis par la salle à manger aux tons verts. Une statue de la déesse Cérès domine la table où a été dressé un service de porcelaine des manufactures Haviland de Limoges.

Sya10

Sya11

Sya12

Sya13

Un étroit couloir où sont exposés des instruments de musique de collection nous mène ensuite vers la pièce majeure de la villa, la rotonde. Élément central de l'édifice, elle constitue grâce à son oculus un puits de lumière d'une hauteur de 16 mètres, dont les balcons desservent les différentes pièces des étages. Elle jouit d'une acoustique particulièrement remarquable, mise en valeur par l'organisation régulière de concerts.

Sya14

Sya15

Sya16

Sya17 1

Dominant le vestibule d'entrée, l'escalier menant aux étages de la villa est orné d'un papier peint panoramique, représentant la "Bataille des Français en Italie". Il relate la traversée des Alpes par les armées napoléoniennes en 1796. Cette réalisation des manufactures mâconnaises Dufour a fait l'objet d'une restauration dans les années 2000.

Sya18

Le dernier étage de la villa renferme une autre pièce d'exception, la bibliothèque. Personnages érudits, les Jobez ont constitué ici une remarquable collection de 36 000 ouvrages, ce qui en fit la plus grande bibliothèque privée de Franche-Comté. Au fil du temps, celle collection s'est dispersée. Les actuels propriétaires ont entamé une ambitieuse et minutieuse reconstitution de ces fonds, si bien que d'ores et déjà, 12 000 ouvrages ont pu reprendre place dans cette bibliothèque.

Sya19

Sya20


Mes impressions de visite :  ****

Inutile de vous prévenir, et vous l'aurez constaté avec les photos de ma visite, la découverte du château de Syam est un dépaysement garanti ! Dans la lignée des grandes ville venete, comme la célèbre Malcontenta, cette majestueuse demeure offre une touche vénitienne à ce coin du Jura, pourtant bien loin des rives de l'Adriatique. Tout ici rappelle ce contraste étonnant, dans l'architecture, la recherche de la luminosité optimale et bien sûr, les décors. L'enfilade des pièces dévoile des décors somptueux, magnifiquement restitués et mis en valeur par les actuels propriétaires, dont la passion pour les lieux est plus que perceptible dans les captivantes visites guidées qu'ils organisent. Et pour ceux qui auraient envie de prolonger cette visite, sachez enfin que Syam propose des chambres d'hôtes, donnant directement sur la magnifique rotonde...

Visite effectuée en juillet 2016

Vous avez déjà visité ce château ?
N'hésitez pas à donner vos impressions en ajoutant un commentaire ci-dessous !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.