Château de Beauregard

Cellettes (41 - Loir-et-Cher)

Situé aux portes de la Sologne, en bordure de la forêt de Russy, le château de Beauregard tient ses origines au 15e siècle. Jean Doulcet, maître de la Chambre des Deniers de Charles d'Orléans y fait bâtir ce qui n'est encore qu'un manoir. Confisqué à ses descendants par Louis XII, Beauregard est alors incorporé au domaine royal. François Ier l'utilisera comme rendez-vous de chasse avant d'offrir le château à son oncle René de Savoie. En 1545, le domaine est acquis par Jean du Thier, financier d'Henri II. Il y opérera des transformations majeures, avec la construction d'un nouveau bâtiment Renaissance et sa galerie centrale. En 1617, Beauregard passe aux mains de Paul Ardier qui fut pendant 55 ans au services des rois Henri III, Henri IV et Louis XIII. On lui doit en particulier l'œuvre majeure du château, la galerie des portraits, qui lui permet de réaliser son rêve : restranscrire à travers une série de portraits de personnages illustres l'histoire de France et d'Europe. Ainsi, 327 portraits offrent une représentation chronologique comprise entre 1328 et 1643. Toujours habité de nos jours, Beauregard est resté dans la même famille depuis 1926.

Francoisier

François Ier
(1494 - Picto couronne1515 - 1547)

 

Infos pratiques
 

  • Accès : le château de Beauregard est situé à la sortie de Cellettes en direction de Blois. Une route sur la droite permet d'accéder à un vaste parking, donnant directement sur le parc.

  • Organisation de la visite : le château est soit en visite libre, soit en visite guidée. Avant de découvrir le château en lui-même, un circuit dans le parc permet de se familiariser un peu avec l'histoire des lieux : jardin des portraits récemment aménagé et panneaux explicatifs dans la forêt reprenant chacun des 327 "illustres" représentés dans la galerie. Dans le château, un classeur explicatif est prêté pour la durée de la visite, et la galerie des portraits dispose de fiches de lectures, traitant de chaque période. Les photos sont autorisées à l'intérieur du château, sans flash.

  • Le petit plus : pour ceux qui souhaiteraient séjourner sur place, il est possible de louer un gîte situé au sein même du domaine.


www.beauregard-loire.com
Picto2 fb chateaudebeauregard
Twitter2 CDBeauregard
Insta3 chateaudebeauregard

 


Ma visite du château

 

Lorsque l'on accède dans le domaine, le château de Beauregard dévoile en premier sa façade ouest au détour d'un petit sentier traversant un bosquet. Le château trône là, majestueusement au milieu d'un vaste parc vallonné. Côté est, l'édifice fait face à une allée de buis centenaire et révèle un peu plus le caractère Renaissance de sa construction.

Pic001 17

Pic002 17

Pic003 17

Pic004 17

Première pièce rencontrée au rez-de-chaussée, la cuisine du 16e siècle est également l'une des plus anciennes pièces du château. Elle renferme notamment deux cheminées, dont l'une est ornée d'une maxime datant de Jean du Thier : Quidquid promiseris facito (Fais tout ce qui tu auras promis).

Pic005 17

Pic006 17

Pic007 17

Pic008 17

Au premier étage se trouve la pièce la plus emblématique du château, la galerie des portraits, appelée aussi galerie des illustres. Commandée au 17e siècle par Paul Ardier, passionné d'histoire, elle retrace l'histoire française et européenne sur près de 320 ans. Tout ici incite à l'émerveillement ! Tout d'abord les 327 portraits répartis sur 12 panneaux, puis le carrelage en faïence de Delft aussi précieux que remarquable et enfin le plafond peint à la poudre de lapis-lazuli, valant à l'époque de sa réalisation 7 fois plus cher que l'or... Jouxtant la galerie, la salle Louis XIV, jadis salle à manger possède de magnifiques fresques, actuellement masquées car en attente de restauration.

Pic009 17

Pic010 17

Pic011 18

Pic012 17

Pic013 17

Pic015 15

Pic016 15

Pic017 13

La galerie donne ensuite sur la grande bibliothèque, puis sur le splendide cabinet des grelots. Cette pièce est appelée ainsi grâce à la présence sur son plafond à caissons de grelots, présents dans les armes de Jean du Thier. Une série de peintures vient agrémenter ce lieu.

Pic018 12

Pic019 11

Pic020 11

Pic021 10

 


Mes impressions de visite :  ****

À deux pas de sites majeurs du Val de Loire comme Blois, Chambord et Cheverny, le château de Beauregard est une étape dont il ne faut surtout pas se priver. On y viendra notamment pour admirer la magnifique galerie de portraits qui a fait la renommée des lieux, mais pas que... Beauregard, c'est aussi un parc immense et reposant, où différents univers paysagers et botaniques se côtoient, et qui peuvent permettre de rester aisément de longues heures dans le domaine. Dans le château en lui-même, peu de salles sont ouvertes à la visite, celle-ci étant essentiellement axée sur les pièces majeures, à savoir la galerie des illustres et le cabinet des grelots. Mais l'on peut quand même y passer beaucoup de temps, surtout si, comme moi, on se prend au jeu de dévisager chacun des 327 illustres ! Un petit regret toutefois concernant la visite libre, c'est de ne pas pouvoir disposer d'un fascicule explicatif à conserver.

Visite effectuée en mai 2016

Vous avez déjà visité ce château ?
N'hésitez pas à donner vos impressions en ajoutant un commentaire ci-dessous !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.