Château de Chaumont-sur-Loire

Chaumont-sur-Loire (41 - Loir-et-Cher)

Entre Blois et Amboise, le château de Chaumont domine majestueusement la Loire depuis l'an 1000. Initialement construite par le comte de Blois Eudes Ier, la forteresse passe aux mains de la famille d'Amboise dès 1054, pour y rester plus de 500 ans. En 1465, Pierre d'Amboise prend part à la Ligue du Bien public, une révolte de princes contre le pouvoir royal. En représailles, le roi Louis XI ordonne la destruction complète de Chaumont. Quelques années plus tard, la famille d'Amboise, de retour en grâce, est autorisée à rebâtir le château. C'est le Chaumont que nous connaissons aujourd'hui, à l'exception de l'aile nord, longeant la Loire et aujourd'hui disparue. En 1550, la reine Catherine de Médicis prend possession des lieux. Grâce à sa position idéale, surveillant la Loire, le domaine de Chaumont est des plus rentables... Elle n'y restera cependant que quelques années, la mort accidentelle de son époux le roi Henri II la poussant à déloger sa rivale Diane de Poitiers du prestigieux château de Chenonceau, en lui laissant en contre-partie celui de Chaumont. Un échange fort symbolique... Après Diane de Poitiers, le domaine changera de main à de nombreuses reprises, devenant même manufacture de céramique et ferme... Le château vivra une renaissance dès le milieu du 19e siècle sous l'impulsion de ses propriétaires successifs, le comte d'Aramon et le vicomte Walsh, qui s'attèleront à redonner à Chaumont son lustre d'antan. En 1875, le château est racheté par Marie Charlotte Constance Say, héritière du célèbre sucrier, et future épouse du prince Henri-Amédée de Broglie. Le couple princier transformera considérablement le domaine : construction des écuries, création du parc à l'anglaise, reconstitution des appartements historiques... Somptueuses fêtes et réceptions viendront également ponctuer cette époque fastueuse. Une vie trop luxueuse, qui entraînera l'expropriation de la princesse par l'État en 1937. Géré dès lors par le services des Monuments historiques, le domaine de Chaumont sera transféré à la Région en 2007.

Catherinedemedicis

Catherine de Médicis
(1519 - 1589)

Dianedepoitiers

Diane de Poitiers
(1499 - 1566)

 

Infos pratiques
 

  • Accès : le château est situé au dessus du village de Chaumont-sur-Loire, entre Amboise et Blois. Deux entrées permettent d'accéder au domaine : l'une depuis le village, et l'autre au sud des écuries. Sur cette dernière entrée, un parking offre de nombreuses places de stationnement. Le réseau de transport de l'agglomération de Blois propose également un système de navettes permettant de relier la gare SNCF de Blois-Chambord au château de Chaumont.

  • Organisation de la visite : le château est en visite libre avec livret explicatif. Des guides multimédias sont également disponibles moyennant supplément. Les photos sont autorisées, sans flash.

  • Le petit plus : à Chaumont, il y a certes le château, mais il y a aussi le parc ! Une visite de celui-ci et notamment du festival international des jardins est un passage quasiment obligé ! Le domaine est très vaste, il ne faut donc pas hésiter à y passer une bonne partie de la journée si l'on peut... 


www.domaine-chaumont.fr
Picto2 fb Domaine de Chaumont-sur-Loire
Twitter2 Chaumont_Loire
Insta3 domainedechaumontsurloire

Jardinremarquable

 


Ma visite du château

 

Depuis le parc du domaine, le château de Chaumont présente un aspect défensif, avec son pont-levis encadré de deux tours circulaires, à gauche la tour du Roi et à droite la tour de Diane. Le châtelet d'entrée permet d'accéder à la cour intérieure du château, dominant majestueusement la Loire.

L'entrée du château

Pic029

La visite du château commence au premier niveau de l'aile est par les appartements historiques, remeublés par la famille de Broglie en souvenir des illustres propriétaires. La première pièce de ces appartements, qui occupe la tour Saint-Nicolas est la chambre de Cosimo Ruggieri, le médecin-astrologue de la reine Catherine de Médicis. La cheminée conserve un décor polychrome du 16e siècle, et arbore un symbole sur son manteau, qui est, selon les interprétations, soit un signe ésotérique en référence à Ruggieri, soit une allusion à Diane de Poitiers, favorite du roi Henri II et ancienne maîtresse des lieux. Un étroit couloir mène ensuite à la chambre de Catherine de Médicis. La reine prit possession de Chaumont en 1550, avant de le céder à Diane de Poitiers neuf ans plus tard en l'échange de Chenonceau. Opération éminemment politique et symbolique, puisque Catherine se privait ainsi d'un château très rentable grâce à sa position stratégique de bord de Loire.

Pic002

Pic003

Pic004

Pic005

Pic006

La salle du Conseil et son somptueux carrelage de majolique correspond à l'ancienne salle d'apparat des 15e et 16e siècle. Décorée au 19e siècle par le vicomte Walsh en hommage à Catherine de Médicis, elle servit de salle de réception aux Broglie, qui y accueillirent des hôtes illustres venant de toute l'Europe. Dans son prolongement, situé au dessus du châtelet d'entrée, la salle des gardes permet d'ouvrir sur les tours circulaires dans lesquelles sont restituées la chambre de Diane de Poitiers et la chambre du Roi. Elle donne également accès à l'escalier d'honneur à vis, logé dans une tour polygonale.

Pic007

Pic008

Pic009

Pic010

Pic011

Pic012

Pic013

Pic101 1

De retour au rez-de-chaussée, la visite se poursuit par l'aile sud du château, avec la salle à manger. Ce vaste espace, qui hébergeait au 19e siècle la cuisine et l'office des domestiques fut aménagée par les Broglie dans le style des 15e et 16e siècles avec le confort moderne (électricité, eau courante, chauffage par le sol). L'extrémité de la pièce est occupée par une remarquable cheminée néo-gothique.

Pic014

Pic015

Pic016

Pic017

L'aile ouest du château présente une enfilade de pièces constituant les appartements privés. En premier lieu, jouxtant la tour d'Amboise, la bibliothèque fut aménagée à cet usage au 19e siècle, puis renommé salon d'automne par la famille de Broglie. Malheureusement détruite par un incendie en 1957, il ne reste pas de traces du décor de l'époque. En continuant, on traverse tout d'abord le petit salon qui accueille un prestigieux ensemble mobilier du 19e siècle, puis l'on arrive à la salle de billard, ornée de tapisseries flamandes du 16e siècle. Enfin, ultime salle de ce niveau, le grand salon fut aménagé au 19e siècle par le vicomte Walsh, qui y fit notamment installer une cheminée polychrome ornée du porc-épic, symbole de Louis XII. Cette pièce offre une remarquable vue sur la Loire.

Pic018

Pic019

Pic020

Pic021

Pic022

Pic023

Pic024

Avant d'aborder la visite du vaste parc qui constitue le domaine de Chaumont, la visite du château s'achève par la chapelle, au décor gothique flamboyant du 16e siècle.

Pic102 1

Un peu à l'écart du château, les écuries rappellent la place importante du cheval à Chaumont. À la fin du 19e siècle, les Broglie font construire ce luxueux ensemble de bâtiments alternant briques et pierres. Un véritable lieu de vie au cœur du domaine, qui fonctionnait à cette époque jour et nuit. En témoignent en particulier les chambres mansardées des domestiques dont on distingue au premier étage les fenêtres.

Pic025

Pic026

Pic027

Pic028


Mon avis :  ****

Chaumont est certainement l'un des mes châteaux ligériens préférés. Sa visite peut faire l'objet d'un journée quasiment complète, si l'on veut apprécier pleinement l'ensemble du domaine. Côté château, la visite débute par les appartements historiques puis se poursuit par les appartements privés, offrant au passage une transition d'époque très marquée. Avant de quitter le château, on peut effectuer un petit détour par les anciennes cuisines situées sous les tours d'entrée, même si elles ne représentent pas un intérêt majeur. La visite se poursuit par le parc paysager et les écuries situées en son centre. Ensuite, si vous visitez Chaumont à la bonne saison, un détour vers le festival international des jardins s'impose, d'autant qu'il permet également de profiter du château sous d'autres angles. Enfin, et pour clôturer cette visite déjà bien riche, on peut terminer par la ferme modèle et son jardin potager accolé. Pour toutes ses raisons et la richesse de l'ensemble du domaine, on peut aisément considérer Chaumont comme l'un des incontournables du Val de Loire...

Visite effectuée en novembre 2013

Vous avez déjà visité ce château ?
N'hésitez pas à donner vos impressions en ajoutant un commentaire ci-dessous !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.