Château de Bridoire

Ribagnac (24 - Dordogne)

Ce château du Bergeracois, dont la construction s'est échelonnée du 12e au 19e siècle et bâti sur un ancien oppidum romain, a connu une histoire mouvementée, si bien que l'on peut le considérer aisément comme miraculé lorsque l'on franchit ses portes de nos jours. Repaire de pillards lors de la Guerre de Cent Ans, il tomba aux mains des Protestants en 1560 lors des guerres de religion, puis fut demantelé dans la foulée par la maréchal Blaise de Monluc. Reconstruit sous Henri IV, il fut de nouveau détruit en 1649 par les troupes du Duc d'Épernon. Restauré une nouvelle fois, il devint au 19e siècle la propriété de la famille de Foucauld, dont le plus illustre membre, le père Charles de Foucauld, y séjourna par deux fois au début du 20e siècle. Dès 1939, le château devient la propriété d'un industriel suisse, puis dès 1978, il tombe dans les mains d'une mystérieuse société sénégalaise, avec en toile de fond l'ombre du dictateur centrafricain Bokassa. En l'absence de gardiennage et d'entretien, Bridoire devient alors la cible des pillards et des vandales. Il faudra des années de bataille judiciaire menées par l'association de sauvegarde du site pour qu'une procédure d'expulsion soit enfin prononcée dans les années 2000, permettant ainsi de sauvegarder ce qui peut encore l'être. En 2011, l'État met en vente Bridoire, et c'est la famille Guyot, déjà propriétaire et restauratrice de plusieurs autres châteaux en France qui s'en porte acquéreur. Dès lors, une remarquable campagne de restauration et de remeublement des intérieurs s'engage, et continue actuellement à se poursuivre.

www.chateaudebridoire.com

 

Mon avis :  ****

Pour apprécier pleinement la visite des lieux, il faut tout d'abord s'imprégner de l'histoire mouvementée de ce château, et de s'imaginer son état il y a encore quelques années. D'ailleurs, des photos exposées dans certaines salles ainsi que les pièces visibles non encore restaurées peuvent témoigner de la métamorphose des lieux qui a été engagée et qui se poursuit de nos jours. Autant dire que l'on ne peut qu'être admiratif du travail effectué, qui plus est, qui ne s'est pas juste limité à une restauration du gros œuvre, mais s'est également accompagné un remeublement qui permet au château de retrouver son lustre d'antan. Une thématique axée autour des jeux traditionnels permet d'agrémenter cette visite en mêlant le patrimoine et les loisirs, idéal pour une visite familiale ! En revanche, on pourra regretter l'absence de fiches explicatives des différentes salles ou tout simplement d'un fascicule de visite, qui ne permet malheureusement pas de s'immerger totalement dans l'histoire des lieux. De ce fait, le compte-rendu de visite qui suit ne reprend pas la méthodologie habituelle de présentation pièce par pièce...

Visite effectuée en mars 2016

 


Pic001 9

Pic002 9

Pic003 9

Pic004 9

Pic005 9

Pic006 9

Pic007 9

Pic008 9

Pic009 9

Pic010 9

Pic011 10

Pic012 9

Pic013 9

Pic014 9

Pic015 7

Pic016 7

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.