Château d'Amboise

Amboise (37 - Indre-et-Loire)

Pour comprendre l'histoire du château royal d'Amboise, il faut en premier lieu se référer à la position de la forteresse et aux gravures représentant le domaine à son apogée (ci-dessous). Dominant la Loire sur un éperon rocheux, les premières traces du château remontent au 4e siècle avec le creusement du premier fossé, prémice de la future forteresse royale. En 1431, Louis d'Amboise, maître des lieux, participe à un complot visant Louis de la Trémoille, favori du roi Charles VII. Démasqué, il échappe de peu à la condamnation à mort mais se voit confisquer le château qui entre alors dans le domaine royal. En 1470, le futur Charles VIII y naît. Il y grandira et fera d'Amboise sa demeure royale de prédilection. Il marquera ainsi les lieux avec de nombreuses constructions et modifications, telles que la chapelle Saint Hubert, l'aile gothique et les deux tours cavalières. Il meurt en ces lieux en 1498, à 27 ans, après s'être assommé contre un linteau de porte. Son successeur Louis XII continue les modifications des lieux, avec la construction d'une nouvelle aile de style Renaissance. Cependant, dès François Ier, les séjours royaux à Amboise se font plus rares, pour devenir quasiment inexistants à partir du règne d'Henri III. Le château commence alors à décliner, changeant à de multiples reprises de propriétaires et de destination, devenant même ponctuellement prison. Durant le premier Empire, une très grande partie de l'immense château est démantelée, laissant uniquement subsister les ailes Charles VIII et Louis XII ainsi que la chapelle Saint-Hubert. À la fin du 19e siècle, le château revient à la famille d'Orléans, qui en a aujourd'hui confié la gestion à la Fondation Saint-Louis.

Amboise

 

Infos pratiques
 

  • Accès : situé au cœur de la ville d'Amboise, il domine la cité. Peu de risques donc de le louper ! Pour stationner, quelques places payantes sont situées au pied de la rampe d'accès, mais la solution la plus confortable reste le grand parking gratuit situé à 5-10 minutes à pied de l'entrée du château. Pour ceux qui souhaitent venir en train, la gare d'Amboise, sur la rive droite de la Loire, est desservie par la ligne TER Orléans-Tours et la ligne Intercités Paris-Tours.

  • Organisation de la visite : le château est en visite libre avec des possibilités de visite guidée. Une notice de visite très bien conçue est remise à l'entrée. Les photos sont autorisées sans flash.

  • Le petit plus : à l'issue de la visite, n'hésitez pas à faire un détour par la boutique, où vous trouverez un très large choix d'articles en tout genre. Il s'agit sans aucun doute de l'une des boutiques de châteaux du Val de Loire la mieux achalandée...


www.chateau-amboise.com
Picto2 fb chateauroyaldamboisefanpage
Twitter2 ChateauAmboise
Insta3 chateau_amboise

Jardinremarquable

 


Ma visite du château

 

Depuis le centre d'Amboise, une rampe creusée dans les fortifications permet d'accéder à l'esplanade du château. Le logis gothique se dévoile alors, au milieu d'un parc surplombant la ville.

Pic001 20

Pic002 20

Pic003 20

Pic004 20

En pénétrant dans le logis, la visite débute par la salle des gardes, qui elle-même donne accès au promenoir des gardes, une galerie ouverte qui permettait une surveillance de la Loire. À l'extrémité de cette galerie, la salle des gardes nobles contrôlait l'accès aux appartements royaux.

Pic005 20

Pic006 20

Pic007 20

Pic008 20

La visite se poursuit par la salle des tambourineurs, dont le nom évoque les musiciens qui animaient les nombreuses festivités organisées au château. Cette pièce, au carrelage fleurdelisé était  jadis occupée par une chambre à parer du roi.

Pic009 20

Pic010 20

Sans aucun doute la pièce la plus majestueuse, la salle du Conseil était avant tout le point névralgique du château. Les fêtes et les audiences solennelles s'y déroulaient. Le décor composé de fleurs de lys et de mouchetures d'hermine rappellent l'union de Charles VIII et d'Anne de Bretagne.

Pic011 21

Pic012 20

Pic013 20

Pic014 20

Pic015 17

Au premier niveau de la seconde aile du château, on peut découvrir les appartements Renaissance. Tout d'abord la salle de l'Échanson, dont le nom évoque la table du roi. En effet, l'échanson était chargé de servir à boire lors des repas royaux. Une belle collection de tapisseries d'Aubusson orne les murs de cette salle. Dans son prolongement, la chambre Henri II possède un magnifique mobilier, dont un imposant lit à baldaquin. Enfin, l'antichambre de la cordelière était la pièce dans laquelle les hôtes patientaient avant d'être accueillis dans les appartements royaux. De cette antichambre, un escalier mène à l'étage où débutent les appartements Orléans.

Pic016 17

Pic017 15

Pic018 14

Pic019 13

Pic020 13

Pic021 12

Pic022 9

Pic023 8

 

suite de la visite ⇒ -

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.