Château de l'Islette

Azay-le-Rideau / Cheillé (37 - Indre-et-Loire)

Bâti quasiment sur les eaux de l'Indre, le château de l'Islette que nous connaissons aujourd'hui est l'héritier d'un ancien logis seigneurial appartenant depuis le 13e siècle à Jean Pannetier, bailli de Touraine. De cet ancien logis, subsiste uniquement une aile composée de brique et de pierre à l'extrémité nord de l'actuel édifice. Car la métamorphose du château, opérée en 1530 par le propriétaire de l'époque, René de Maillé a transformé les lieux dans un style Renaissance qui n'est pas sans rappeler son voisin d'Azay-le-Rideau. C'est d'ailleurs sur la façade sud que les similitudes sont les plus marquées... À la fin du 19e siècle, le château sera le théâtre des amours passionnées de Camille Claudel et d'Auguste Rodin, qui y séjournèrent durant trois étés. Restauré dans les années 1960, le château de l'Islette, propriété privée, est désormais ouvert au public depuis 2010. 

Claudel

Camille Claudel
(1864 - 1943)

Rodin

Auguste Rodin
(1840 - 1917)

 

Infos pratiques
 

  • Accès : le château de l'Islette, bien jalonné depuis Azay-le-Rideau, est accessible à la sortie de la ville en direction de Lignières-de-Touraine. Un parking est situé face à l'entrée du domaine.

  • Organisation de la visite : le château est en visite libre, un fascicule de visite très bien conçu est remis à l'entrée. Les photos sont autorisées sans flash.


www.chateaudelislette.fr
Picto2 fb Château-de-lIslette

 

 


Ma visite du château

 

L'entrée du domaine se situant sur la rive droite de l'Indre, il est nécessaire de franchir la rivière afin d'accéder au château en contournant l'ancien moulin banal. La façade nord se dévoile et ouvre sur un porche qui donne accès aux intérieurs ainsi qu'aux jardins d'où l'on peut admirer la façade sud Renaissance.

Isl01

Isl02

Isl03

Au niveau du rez-de-chaussée, le porche d'entrée donne accès sur le côté est à la chapelle richement décorée, restaurée en 2012. De l'autre côté, la salle des gardes est le point de passage pour accéder aux appartements privés du château. Cette salle est consacrée à Camille Claudel et Auguste Rodin et présente des documents relatant leur lien avec l'Islette.

Isl04

Isl05

L'escalier donnant sur la salle des gardes permet d'accéder au premier niveau, et ouvre sur la pièce la plus somptueuse du château, la grande salle appelée aussi salle Saint-Paul. D'une superficie imposante (14 mètres de long sur 8 de large), elle est ornée de remarquables peintures, dont une frise des blasons datant du 17e siècle.

Isl06

Isl07

Isl08

Isl09

Isl10

Sur la partie ouest de ce niveau, un petit couloir mène aux chambres, dont la plus spacieuse est logée dans la tour circulaire.

Isl11

Isl12

Isl13

Isl14

À l'extrémité est, la salle à manger donne accès à la cuisine, située dans la seconde tour du château. De cette cuisine, un petit escalier permettait de se rendre à la chapelle.

Isl15


Mes impressions de visite :  ****

Assurément, le Val de Loire et la Touraine regorgent de trésors quelque peu méconnus, parfois dans l'ombre de monuments plus exposés touristiquement. C'est particulièrement le cas ici, à Azay-le-Rideau où, en dehors du célèbre château éponyme, il y aussi l'Islette, un monument qu'il serait dommage de manquer. La première surprise lorsque l'on franchit les portes du domaine, c'est la similitude avec son illustre voisin. Normal dans la mesure où les ouvriers furent les mêmes sur les deux chantiers ! Surprise également lorsque l'on s'aperçoit que le château est toujours habité de nos jours, notamment par le suprenant mélange ancien-moderne de certaines pièces, en particulier dans les chambres et la cuisine. Un château qui vit, qui plus est ouvert à la visite, c'est suffisamment rare pour être souligné. Enfin, un autre point très appréciable concerne la visite elle-même, que l'on effectue avec une notice explicative très bien conçue, chose également (trop) rare pour un monument privé. Pour ma part, ce château fut un détour imprévu du circuit de visite planifié initialement, et je dois reconnaître qu'il aurait été dommage de le rater...

Visite effectuée en mai 2016

Vous avez déjà visité ce château ?
N'hésitez pas à donner vos impressions en ajoutant un commentaire ci-dessous !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.