Château de Langeais

Carte langeais

Dominant les rives de la Loire, le château de Langeais occupe un promontoire rocheux qui lui confère un intérêt stratégique majeur, à l'ouest de Tours et aux portes de l'Anjou. Et comme souvent en Val de Loire, là où il y a site stratégique, Foulques Nerra n'est jamais très loin... C'est en effet le belliqueux comte angevin qui dès le 10e siècle fait bâtir un premier donjon sur cette colline afin de renforcer son réseau de forteresses dans la région. Au cours du 12e siècle, alors que la Touraine est passée sous domination de la Maison d'Anjou, le château de Langeais est agrandi sous l'impulsion du roi Richard Cœur de Lion. Reconquis par Philippe Auguste en 1206, il est ensuite détruit durant la Guerre de Cent Ans. Le renouveau du château va se décider en 1465, lorsque le roi Louis XI ordonne sa reconstruction. Cette fois, il est question d'utiliser ce lieu stratégique pour contrer les éventuelles attaques des ducs de Bretagne. Le roi missionne son contrôleur des finances Jean Bourré pour mener à bien ce projet, qui est achevé quelques années plus tard. Ironie de l'histoire, conçu initialement pour se protéger des velléités bretonnes, le château de Langeais sera finalement le lieu où le sort du duché de Bretagne sera définitivement scellé. C'est en effet ici que le 6 décembre 1491, la toute jeune duchesse de Bretagne (elle n'a alors que 14 ans) épouse le roi de France Charles VIII, annexant de fait la Bretagne à son puissant voisin. Jusqu'au 17e siècle, le château reste dans le domaine royal puis sera la propriété successive de différentes familles. Lorsqu'il est racheté en 1886 par Jacques Siegfried, un banquier alsacien passionné d'art et d'histoire, le château a subi l'abandon après la période révolutionnaire puis les pillages. Il faudra plus de vingt ans au nouveau propriétaire pour le restaurer et le remeubler. Il en fera don en 1904 à l'Institut de France, qui en est toujours propriétaire de nos jours...

Fond langeais

Anne de Bretagne
(1477 - 1514)
Vue du château de Langeais
(Louis Boudan, 1699) - Collection BNF
Charles VIII
(1470 - Picto couronne1483 - 1498)

 

 

Infos pratiques
 

  • Accès : le château est situé au cœur de la petite cité de Langeais. Un parc de stationnement est à disposition à une petite centaine de mètres de l'entrée du château, rue Foulques Nerra. La gare de Langeais, desservie par la ligne TER Tours-Angers-Nantes est également située à proximité immédiate du château. Comptez 18 minutes de trajet depuis la gare de Tours...

  • Organisation de la visite : la visite du château peut se faire soit librement, soit guidée. Des fiches explicatives sont consultables dans chaque salle. Il est possible de photographier, sans flash, dans les parties intérieures du château.

  • Le petit plus : sachez que le pont-levis du château fonctionne toujours, et ce quotidiennement. Si vous souhaitez le voir en action, n'hésitez pas à venir peu avant l'ouverture au public...

 

Château de Langeais
Place Pierre de Brosse
37130 LANGEAIS
Tel. 02 47 96 72 60

www.chateau-de-langeais.com
Picto2 fb chateau.delangeais
Twitter2 chateaulangeais
Insta3 chateaudelangeais

 


Ma visite du château

 

Le château de Langeais possède deux visages. Côté ville, les façades austères traduisent la volonté défensive qui a prévalu à la reconstruction du château. Pont-levis (toujours en action quotidiennement !), chemin de ronde et tours d'angles circulaires, tout ici rappelle la forteresse médiévale. Un visage qui contraste totalement avec la façade intérieure, beaucoup plus ouverte et digne des demeures de plaisance de la Renaissance. Car ce qui caractérise Langeais, c'est la transition architecturale qu'offre la fin du Moyen Âge, où les préoccupations défensives laissent de plus en plus place au confort résidentiel. Autre témoignage de l'histoire du site, les vestiges du majestueux donjon de Foulques Nerra se dressent entre le jardin médiéval et le parc paysager.

Lang01

Lang02

Lang03

Lang04

Lang05

La visite des appartements commence au rez-de-chaussée par le salon des boiseries peintes et le salon des Mille fleurs. Ces salles reflètent le mode de vie de l'époque, avec des meubles nomades destinés à des seigneurs itinérants. Les tapisseries, outre leur aspect décoratif assuraient quant à elles le confort thermique des pièces qu'elles ornaient. Dans le prolongement de ces deux pièces, la salle de la devise porte les monogrammes A et K d'Anne de Bretagne et de Charles VIII. On y retrouve la devise des ducs de Bretagne : « potius mori quam foedari » (plutôt mourir que faillir).

Lang06

Lang07

Lang08

Lang09

Lang10

L'imposante salle du banquet occupe le rez-de-chaussée de l'aile sud. Face à une monumentale cheminée où a été sculpté un château fort avec son chemin de ronde, une table est dressée et rappelle les fastueux repas de l'époque. Entre rôts, entremets et potages, jusqu'à sept services pouvaient s'enchaîner au cours du repas !

Lang11

Lang12

La visite se poursuit au premier niveau, l'étage qui était destiné au seigneur et où chaque pièce avait son usage bien défini. Tout d'abord la chambre de parement, centre de la vie sociale médiévale : installé dans son lit d'apparat, le seigneur y recevait ses hôtes. On utilisait également cette pièce comme salle à manger, une table à tréteaux étant disposée le temps du repas. Juste à côté, on retrouve cette fois la chambre de retrait. Contrairement à la chambre de parement, cet espace dédié au repos est plus privé, même si le seigneur peut occasionnellement y accueillir ses amis.

Lang13

Lang14

Lang15

Lang16

Lang17

Lang18

Sur l'aile sud, la salle du mariage retrace, grâce à une scénographie originale l'épisode le plus marquant de l'histoire du château, le mariage d'Anne de Bretagne et de Charles VIII. Ce mariage, d'un intérêt politique majeur fut conclu dans l'urgence et dans la plus grande discrétion, sans même la validation du pape Innocent VIII.

Lang19

Lang20

Lang21

Le deuxième étage était consacré à la Dame et ses enfants. On y rencontre tout d'abord la chambre de la Dame, ornée d'une remarquable tapisserie mille-fleurs issue de la manufacture des Flandres. Elle communique directement avec la chambre des enfants, qui abrite berceau, chaise-haute et trotteur... Au troisième et dernier étage, l'impressionnante salle des Preux avec sa voûte en carène abrite une suite de sept tapisseries inspirée des Neuf Preux, ces héros légendaires de la chevalerie.

Lang22

Lang23

Lang24

Lang25

Avant de clore la visite des intérieurs du château, le chemin de ronde couvert dominant la façade extérieure nous reconduit au second étage dans la chambre aux carreaux verts, puis dans un petit cabinet où sont exposées des faïences de Langeais du 19e siècle.

Lang26

Lang27

Lang28

 


Mes impressions de visite :  ****

Sans aucun doute, le château de Langeais est l'un des fleurons de cette partie de la vallée de la Loire, à l'ouest de Tours. J'ai avec ce château une relation toute particulière puisqu'enfant, c'est en le visitant, dans la foulée de Chenonceau que le déclic "castelophile" est né chez moi ! C'est donc pour moi toujours un plaisir de venir arpenter ses salles et son parc. À l'intérieur, ce ne sont pas moins de 15 salles qui sont ouvertes à la visite, restituant parfaitement l'atmosphère de la fin du Moyen Âge, et valorisées à l'aide d'une remarquable mise en lumière. D'ailleurs de tous les châteaux que j'ai pu visiter, il s'agit bien ici du seul où l'éclairage a été conçu pour mettre réellement en scène mobilier et détails architecturaux... Un petit bémol toutefois, à l'instar de quelques autres châteaux, on a privilégié ici les fiches individuelles de salles à consulter sur place plutôt qu'un dépliant de visite à conserver. Dommage, mais quoi qu'il en soit, Langeais reste une étape incontournable sur la route des châteaux de la Loire...

Visite effectuée en novembre 2014

Vous avez déjà visité ce château ?
N'hésitez pas à donner vos impressions en ajoutant un commentaire ci-dessous !

Commentaires (1)

Château de Langeais
  • 1. Château de Langeais | lundi, 28 Mars 2016

Bonjour,

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de nous communiquer votre avis et d'avoir rédigé un article sur votre blog ! Nous sommes vraiment ravis que vous ayez apprécié votre visite !

Cordialement,

L'équipe du Château de Langeais


___________________________________________________________
Réponse du webmaster (le 17/05/2016)

Merci pour votre message ! Langeais est un château qu'on prend plaisir à visiter et à redécouvrir !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.